De la femme blessée à la femme lumière

De la femme blessée à la femme lumière

De la femme blessée à la femme lumière

Comment peut-on surmonter les difficultés qui découlent immanquablement des blessures de l’enfance, la difficulté à être une femme, à être présente au monde, et aussi à vivre une relation de couple ?
Grâce à des rencontres, à des livres et à un parcours thérapeutique, l’auteure a quitté le statut de victime pour devenir actrice de sa destinée. Pour elle, nulle âme ne peut être brisée définitivement, ce qui importe, c’est de soigner et libérer le passé pour s’en alléger dans le présent.

Grâce à un témoignage sensible et puissant, empreint de poésie, découvrez l’évolution intérieure d’une femme blessée vers sa renaissance, le regard d’une thérapeute sur les étapes de libération de l’être, vers ce qu’elle nomme « le chant du cœur ».

Commande de l’ouvrage sur www.souffledor.fr

Des extraits

J’ai toujours admiré l’aptitude des êtres à survivre à des épreuves difficiles, voire intolérables.
Il y a malheureusement un prix à payer en relation avec cette survivance : celui de l’amoindrissement de leur puissance de vie.
J’ai rencontré des femmes et des hommes qui se croyaient détruits ou irrémédiablement abîmés en raison de leurs souffrances.
Je sais que ce n’est pas la réalité ; nul ne peut être brisé.
L’histoire que vous allez découvrir est la mienne ; j’ai choisi de la dévoiler avec fierté afin que soit partagée au plus grand nombre, la capacité de guérison qui réside en chacun de nous, si nous acceptons de la laisser naître.
Puissent ces mots déposés au long de ces pages, vous aider à accoucher de vous-même dans la joie et la liberté

Dans la construction du deux,
tu viens me révéler où je suis.
Jusqu’où pourrais-je le voir ?

Je crois savoir qui est l’homme auprès de moi, mais ne le sais pas vraiment.
Peut-être pourrai-je retrouver la chaleur, le câlin ?
Peut-être pourrai-je tout sauver, contenir toutes les souffrances, avec lui ?
Peut-être pourrai-je tout figer afin d’être protégée à jamais des monstres ?
J’ ignore qu’ils sont à l’intérieur.

Mon chemin thérapeutique me permet de découvrir ces fils invisibles et de m’en détacher. Ils représentent pour moi les conditionnements, les traumatismes, les manques qui ont pu s’accumuler dans mon enfance et m’emprisonner au point de me restreindre à l’ombre de moi-même. Des mécanismes manipulateurs m’asservissaient. La découverte progressive de mes potentialités et de ma créativité, me mène vers d’autres dimensions inconnues.
Je ne suis plus coupable : j’apprends à aimer la vie
Je ne suis pas sale : je peux peut-être aimer mon corps
Je ne sais rien faire : je découvre et j’ose essayer

Le départ de mon compagnon m’avait précipitée dans un néant duquel je commençais à émerger : son absence équivalait pour moi à ma non existence. Je revis alors la terreur de mon enfance : la nuit, seule, j’ai des insomnies pendant des mois. Comment je peux encore me faire mal. Dans un ouvrage de A. Marquier, Le pouvoir de choisir, je découvre la « victimite ». Cette nouvelle notion va beaucoup m’aider afin de mettre en œuvre que je choisis de n’être plus victime mais responsable de ma vie. Je réalise que je suis créatrice de façon inconsciente et subtile des événements qui surviennent. Apprendre à lâcher une vieille croyance : je n’ai pas droit au bonheur, il est dangereux. Nouveau paradigme : et si je me mettais à créer de façon consciente de la joie dans ma vie ?

L’être en devenir, tel un oignon dont les innombrables membranes recèlent un diamant.


Les avis des lecteurs

  •  Beaucoup de compréhensions, très subtiles…pour en arriver aujourd’hui à une porte, celle du palais, celui qui est dans ma bouche…et qu’est-ce qu’il me dit ? il me dit de parler… bien, d’accord, parler de quoi ? eh bien de quelque chose que je porte en moi depuis mon enfance, une sorte de « mal » invisible, cette honte constante… avec ce vécu d’inceste avec mon frère, ce grand frère qui était « supposé » protéger la petite sœur que j’étais ! des années à me taire…protégé ma mère…entendre toujours parler de ce frère…et ne pas pouvoir dire…le grand silence, la grande « abstraction » de ce qui a été, vouloir le faire disparaître du paysage ce vécu sans jamais y parvenir…lutter pour le repousser dans les coins en espérant qu’il s’efface… cet été, je suis partie à la rencontre de mon enfance et j’ai pu reconsidérer celle-ci…sur ma route, un livre : « De la femme blessée à la femme lumière »…et voilà que je me sens rejointe par cette femme, elle dit les mots, les sentiments, les émotions…que j’aurais pu dire, que je peux dire… je ressens que le temps est venu de dire, de dépasser l’outrage…afin d’accueillir l’homme avec confiance, avec sérénité et avec joie ! que cette merveilleuse lumière qui me guide vous entoure aussi… Nicole
  • Merci de tous ces partages qui me touchent et m’invitent à la confiance, l’ouverture, l’écoute intérieure, la créativité… Véronique
  • Une renaissance grâce à un parcours du cœur authentique…Joeliah
  • J’ai beaucoup aimé l’écriture, délicate, poétique sur un sujet de transformation… Bravo ! Je le mettrai dans les livres que je recommande ! Christophe
  • Bravo à vous pour ce témoignage à la fois touchant, discret et poétique ! Sophie F
  • Je suis en train de relire tellement ces mots me parlent et me touchent. ce livre m’a déjà permis de mettre le mot « inceste » sur mon histoire personnelle, mot qui, même après les révélations que j’ai eues restait tabou pour moi (j’ai compris qu’il était important de « nommer » pour guérir). Ensuite, j’ai été sidérée de lire beaucoup de « mes » comportements dans l’histoire d’une autre femme, et ne plus être isolée, anormale dans une détresse, ce qui m’apporte un réconfort profond : merci à vous ! »J.
  • Que de trésors…Merci de tous ces partages qui me touchent et m’invitent à la confiance, l’ouverture, l’écoute intérieure +++, la créativité, en une étape de gros virage de vie. Odile
  • C’est avec beaucoup d’émotion, de tendresse et de joie que j’ai tourné la dernière page de votre livre. Le sujet, ne m’est pas familier, et, cependant m’interpellait en tant que femme. J’ai ressenti un fort désir d’aller en-dedans et au-delà de votre histoire. J’ai pris le temps de prendre le temps et de vivre votre livre sur deux jours. Ce petit mail pour simplement vous remercier.
    « De quoi? » me direz-vous. D’être ce que vous êtes, d’avoir osé aller vers votre re-naissance; debout, sans voiles, à la rencontre de votre force intérieure. » Je pressens que cette démarche est l’élan primordial et vital pour s’inscrire pleinement, avec son cœur, et véritablement, avec son âme, dans notre propre chemin de vie. Merci ! Sophie R.
  • J’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire, déjà certaines de vos petites phrases m’accompagnent et me donnent envie d’honorer la vie ! Merci pour ce bel écrit…Marie-Pierre
  • Ma fille a beaucoup aimé ce livre, votre art de langage…et aussi votre chemin de guérison. Cela lui a fait un bien de voir que c’est possible, réel, de guérir « très loin » des blessures. Elle était confrontée à des copines anorexiques et d’autres soucis, et elle cherchait beaucoup comment les aider… Irène
  • Il a fait battre mon cœur, que je viens de retrouver il n’y a pas si longtemps. Il m’a ouvert un champ des possibles et fut une ode à ma transformation intérieure. J’étais dans une dimension de partage et de lien. Coïncidence : j’ai découvert après l’avoir lu que vous étiez gestaltiste. Je suis moi-même en formation… Sophie
  • Votre livre est arrivé dans mes mains au cours de cet été, et j’ai mis quelques jours à l’ouvrir, n’osant pas lire…pas sûre que je puisse… alors il me suivait, là, dans mon sac… et puis un jour, je l’ai regardé, j’ai plongé profondément dans l’image de couverture qui est si belle et j’ai ressenti qu’à l’intérieur il y avait de la beauté. Et elle est là cette beauté, à chaque page, dans chaque mot…votre écriture, votre vérité, votre beauté intérieure m’a d’abord sauté aux yeux pour ensuite venir, dans une alchimie très douce et aimante, ouvrir les yeux de mon cœur…j’ai ressenti à la fois une communion avec vous, ce qui m’a fait écrire que j’aurais pu écrire ces mots…et puis quelque chose de si profondément et fantastiquement joyeux et heureux que c’est allé faire résonner et vibrer ce qui est si fantastique joyeux et heureux en moi depuis l’enfance, m’invitant à un réveil de l’amour de moi. Je ressens une profonde gratitude pour vous, votre livre, j’en parle et je l’offre à d’autres femmes… … il est merveilleux…je suis fière d’être la femme que je suis aujourd’hui, je suis fière de vous connaître .Nicole
  • C’est un magnifique témoignage et sans doute qu’il permettra à de nombreuses personnes d’oser l’aventure thérapeutique ! Laurent
  • Je viens vous remercier pour l’écrit de votre livre. J’admire chaque étape de votre parcours ayant vécu la même chose avec mon père. Des problèmes de santé m’ont fait réaliser qu’ils étaient les fruits de mon vécu… Actuellement ma joie profonde est de faire du bien aux vies qui viennent sous mes mains… Marie-Thérèse
  • J’ai été très touché par votre livre en tant qu’homme. Ma compagne a des difficultés du fait de son histoire. Pensez-vous que je puisse lui offrir et que cela pourra l’aider ? Merci. Bruno.
  • C’est avec beaucoup d’émotion, de tendresse et de joie que j’ai tourné la dernière page de votre livre. Le sujet, ne m’est pas familier, et, cependant m’interpellait en tant que femme. J’ai ressenti un fort désir d’aller en-dedans et au-delà de votre histoire. J’ai pris le temps de prendre le temps et de vivre votre livre sur deux jours. Ce petit mail pour simplement vous remercier. « D’être ce que vous êtes, d’avoir osé aller vers votre re-naissance; debout, sans voiles, à la rencontre de votre force intérieure. « Je pressens que cette démarche est l’élan primordial et vital pour s’inscrire pleinement, avec son cœur, et véritablement, avec son âme, dans notre propre chemin de vie. S.R.
  • Heureuse de vous rencontrer sur le site, que je trouve beau de surcroit. Je relis votre livre De la femme blessée à la femme lumière. J’ai à le relire, sur mon long chemin de réconciliation avec moi-même, mon corps….et le masculin. Ce n’était pas mon père….c’était l’homme de la ferme où mon père m’a confiée …j’avais 8-9-10 ans….mes parents venaient de prendre une gérance d’hôtel. …J’écoute avec mon cœur, et mes yeux. Je peins et je viens de suivre un stage sur le pouvoir des couleurs….Cet hiver, j’ai écouté l’appel impérieux de mes entrailles dans le silence de la Terre. J’ai écrit, peins mon carnet de voyage intérieur au féminin. J’ai accepté l’aventure avec douceur, patience, et.. trouvé ma source, mon féminin sacré plus loin que mes terres rouges de vie, et la coupure en moi comme en bcp de femmes, -coupures-…Il est long ce chemin de réconciliation. Et des images, au travers dune relation, me sont remontées comme une claque….un geste. Merci de votre livre, de votre expérience, et d Etre dans ce merveilleux de la lumière, à travers tout cela, comme je le sens aussi….M. W.
  • J’ai emprunté cet après-midi votre livre au titre magnifique « De la femme blessée à la femme lumière » à la bibliothèque de la ville dans laquelle je vis, et je l’ai lu d’une traite tant il a fortement résonné en moi. C’est fou ! Tant de similitudes, de ressentis jumeaux…vraiment, cela m’a interpellée fortement, et je prends cette lecture comme un cadeau, une clé… En effet je sens, que même si je suis parvenue « intellectuellement » à identifier les blessures de mon histoire, force m’est de constater qu’ il demeure encore des blocages qui m’empêchent de vivre dans toute ma dimension, et mon potentiel, en « sous régime », en quelque sorte. Je sens que je vais lire et relire votre livre, prendre des notes et m’en imprégner encore et encore. C’est une lecture essentielle pour moi… Encore mille mercis pour votre livre, et le récit courageux de votre parcours. Une lectrice anonyme en tirera pour longtemps beaucoup de bienfaits. N.B.
  • Merci de tout coeur pour l’envoi de votre précieux livre. je viens de finir de le lire: j’en suis encore toute bouleversée. votre façon d’écrire est très belle, pleine de sensibilité et de pudeur….c’est tellement fort ce que vous écrivez à la fin du livre, c’est à dire la musique de vos poèmes… il n’y a pas de mots pour en décrire la délicatesse, la luminosité et la profondeur. merci du fond du cœur de partager la grande richesse de votre vie à travers ce magnifique livre. E.C.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!